A lire sur JuriTravail.

Divorce pour faute

Les idées reçues ont la vie dure. Pourtant le divorce pour faute existe toujours, comme l'explique l'avocate, Maître Déborah Fayant, se référant à l'article 242 du Code civil qui stipule : "le divorce peut être demandé par l’un des époux lorsque des faits constitutifs d’une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage sont imputables à son conjoint et rendent intolérable le maintien de la vie commune". Et l'obligation de fidélité en fait notamment partie.

A lire sur 
JuriTravail.